Pourquoi le solfège est essentiel en musique ?

Dans les cours au collège, au lycée ou au conservatoire, la musique est abordée en pratique et en théorie. Le côté théorique est très dominé par le solfège. Si son apprentissage a toujours été perçu négativement, il reste important pour mieux appréhender la musique.

Qu’est-ce que le solfège ?

Le solfège décrit la musique à partir d’un système international de notation. On peut ainsi transcrire et capter les sons sur un support solide : la partition. C’est une méthode qui permet en gros de “lire la musique“. Contrairement aux idées reçues, elle ne s’intéresse pas uniquement aux notes. Le solfège est aussi assimilé au système de notation utilisé. Celui-ci est assez complexe pour inclure aussi :

C’est cette densité qui rebute les apprentis musiciens et chanteurs. Mais l’importance du solfège est telle qu’il faut dépasser cette conception.

L’importance du solfège dans la musique

Contrairement aux idées reçues, le solfège est très utile dans la pratique de la musique. Il est impliqué dans tout le processus, de la création à la transmission.

Faciliter la communication et la transmission

Le solfège s’assimile à un langage commun qui permet de transmettre et de recevoir facilement. Il rend la musique plus accessible et plus compréhensible. C’est grâce à cela que de nombreuses mélodies ont pu être conservées. Un héritage musical oral aurait été plus difficile à conserver sans le solfège.

Le solfège a donc favorisé l’étude de la musique à travers les siècles et son impact sur la société humaine. À partir des données ainsi relevées, il a été facile d’explorer les racines de cette discipline pour mieux la faire évoluer. Certaines partitions sont même assimilées aujourd’hui à des reliques et à des poèmes transcrits.

Aborder les différentes facettes de la musique

La musique est obtenue de façon très progressive à partir de nombreux éléments. Le solfège permet d’enregistrer toutes ces subtilités. Il permet aussi de visualiser l’essence de la musique et les modifications à ajouter. Les rythmes sont perçus avec plus d’acuité. Il en résulte le pouvoir d’examiner la musique de façon plus rationnelle.

D’autre part, la musique intervient dans plusieurs secteurs dont la guérison des pathologies et le marketing. Ces potentialités ont pu être mises en avant grâce à l’étude approfondie des partitions. Leurs effets sur l’esprit ont été relevés puis optimisés. Par exemple, il a été démontré que certains rythmes et notes avaient plus d’attractivités sur une certaine population.

Une musique plus structurée

Chaque genre musical a une particularité rythmique et harmonique. Avec une partition, il est facile de l’identifier. C’est ce qui a permis aujourd’hui d’avoir la catégorisation des styles musicaux. Chacun pouvant se retrouver dans l’une ou l’autre de ces catégories, la musique est accessible à tous.

Le solfège permet aussi de moduler la musique pour l’adapter à une certaine situation ou à un groupe précis. Par exemple, les groupes musicaux religieux adaptent des classiques de façon à les rendre plus solennels. Cette appropriation est plus facile lorsque la musique est écrite dans une partition.

Même si certains prodiges peuvent s’en passer, le solfège reste très lié à la musique. L’écriture a permis de la faire survivre et évoluer à travers les générations. Elle a aussi permis de mettre en évidence les multiples facettes et potentialités de cette discipline.